31/01/2008

Non, je n’y arriverai pas…

« … parce que je ne suis pas bien née », « parce que je n’ai pas fait les bonnes études », « parce que je ne suis pas diplômée », « parce que je n’ai pas eu le bon mariage », « parce que je n’ai pas le bon boulot », « parce que je n’ai pas ta force », « parce que je ne suis pas née à la bonne époque », « parce que les autres m’empêchent de réussir »…

Comme dis Goldman dans la chanson «  un goût sur tes lèvres », combien d’auto-mensonges pour se contenter ? 

Et si au lieu de se trouver des excuses pour ne pas réussir on se trouvait des raisons pour ne pas échouer… si plutôt que de voir l’échec comme quelque chose d’inéluctable on se condamnait à réussir ? Oh, pas une réussite forcément sociale, financière, bref matérielle, mais juste réussir à se sentir heureux de se réveiller chaque jour et de renaître à la vie chaque matin, goûter à chaque instant le plaisir d’être là et de pouvoir encore faire quelque chose pour changer ce qui ne nous plait pas ? 

Pourquoi tout ce bla-bla me direz-vous ? Parce que j’ai reçu il y a une petite dizaine de jours de la part de l’Aigle le lien vers la vidéo suivante, quelque chose d’hallucinant que vous avez peut-être vu vous aussi ; j’ai pleuré d’émotion en la regardant, et je me suis pris un méga coup de pied où je pense. Ils sont la preuve que quand on veut on peut, pas forcément par la voie la plus simple, mais l’accomplissement est au bout de l’effort. Une évidence ? Oui, encore faut-il s’en donner les moyens. Moyens… financiers ? Non, les moyens tout cours, garder la motivation, se relever après une gamelle, encore et toujours. « Oui mais je ne peux pas parce que … » Stop, la seule raison qui empêche d’arriver, c’est de ne pas être prêt à l’effort pour y arriver, il faudrait que ça tombe comme ça tout rôti dans le bec. Ne pas avoir le goût de l’effort c’est légitime, mais alors à ce moment-là, derrière il ne faut pas se plaindre, on doit assumer ses choix et ses non-choix. Un peu d’honnêteté, pas pour les autres, juste pour soi, et s’avouer « ce n’est pas que je ne peux pas… je ne veux pas » 

J’ai basé ma progression depuis des années sur ce que j’appelle « la technique de l’eau ». Quand le cours de l’eau est empêché par un obstacle, elle le contourne ou passe au dessus. Si l’obstacle est large, elle stagne en apparence, on la croit maîtrisée, mais le travail devient insidieux sous la surface, à la recherche d’un réseau secondaire, d’un autre chemin existant ou à faire, au nom d’une avancée même pas nécessaire, juste évidente, comme l’est la Vie. Toutefois le gel est parfois un frein à cette vigueur et à cette ténacité, heureusement il est toujours temporaire, et chaque goutte issue du dégel reprendra sa progression. Cette vidéo a amorcé mon dégel. 

J’espère que la performance de ces deux artistes vous parlera autant qu’à moi. 

10:57 Écrit par Dream' dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Tu as entierement raison . Moi meme j'ai honte parfois car meme si depuis tant d'année je mene ce combat , j'ai tendance a de plus en plus me laisser submerger par les obstacles , j'ai l'impression de perdre mes forces aussi bien physiquement que moralement , de pouvoir les surmonter comme je le faisait si bien avant . Depuis quelque moi , toi et oli etes cette force qui m'aider a tenir debout mais c'est vrai qu'il serait temps que moi meme j'arrive a nouveau à franchir toute ces difficulté sans avoir besoin de la présence de quelqu'un d'autre pour amortir ma chute !

Mon silence de cette semaine explique cela , j'ai fait en moyenne un malaise par jour et si je ne te l'ai pas dis , ce n'est pas que je ne voulais pas te le dire mais je ne voulais pas t'inquieter , je voulais reussir a me relever seule pour une fois ! J'aimerais pouvoir a nouveau sentir que je suis qq un et pas une épave comme je le ressens que trop bien ces temps-ci .

MOi aussi quand je regarde cette vidéo que tu m'avais dejà envoyer , je pleure pcq j'aimerais avoir autant de courage et de tenacité qu'eux mais la vérité , c'est que plus j'avance , plus je m'épuise et plus j'ai du mal a en trouvé !

Enfin voilà , merci pour cette belle leçon que tu as apporter là !

Gros bisous

A très bientot

Tite elo

Écrit par : Tite elo | 31/01/2008

Les commentaires sont fermés.