03/05/2008

Pas encore prête

… à vous raconter, c’est encore trop fouillis dans ma tête, mais j’ai besoin d’écrire quand même. Merci Beedoo pour ton passage, je pense à toi, ça doit être sport avec tes deux loulous pour tout préparer. Resterez-vous dans la même région ? Ton com m’a rappelée que c’était le 1er mai, j’avais complètement oublié avec tout ça, je ne me rends pas compte du temps qui passe, je n’ai même pas eu le temps de m’arrêter chez mes parents chercher un brin de muguet, juste leur déposer en vitesse dans la boîte aux lettres un boulot que je leur avais promis pour aujourd'hui, en allant à l’unité.
brunoises_celeri_carottes_ying_yang_080501 004
Brunoise de céleri et carottes 

J’avais peur de trop gamberger jeudi, alors j’avais décidé de me contraindre à quelques tâches ménagères, histoire de me « fixer l’esprit », j’ai réussi un peu mais une partie de moi ne voulais pas être cadrée alors je me suis lâchée en cuisinant. J’avais envie de m’exprimer, d’expérimenter. Mes aliments de base étaient par essence la matière première de mes plats, dont je ne connaissais pas le résultat auquel j'allais aboutir quand j’ai commencé ; en même temps je voulais qu’ils deviennent matière à sculpter, à dessiner.

saucisses_et_carottes_en_lamelles
Saucisses vapeur sous lit de carottes 

J’avais des carottes et du céleri, je les ai réduits en brunoise. Les enfants étaient ravis quand j’ai amené les assiettes, ils ne savent pas la signification du symbole mais le connaissent pour l’avoir vu dans un dessin animé qu’ils regardent chez leur père. Pour le plat de résistance, partie dans l’épluchage de mes carottes j’ai fait une bande de plus, ça m’a donnée une idée. Une fois que j’ai eu jeté les peaux et relavé les carottes, j’ai repris l’économe et j’ai fait des bandes comme si je les épluchais. J’étais partie sur une cuisson vapeur, pas pour le côté diététique, mais pour le côté facile, une fois que les aliments sont dedans, on met en route, et on dégage de la cuisine si on veut, les plats où on reste trois heures devant la gamelle qui  mijote ce n’est pas mon truc.

lilo_figures_small[1]
Les différents personnages de Lilo et Stich 
 
Pendant un moment en complément de mes 20 heures en plonge je me suis essayée à la vente à domicile pour présenter un robot ménager de la marque Thermomix, qui selon la société qui le produit est « la Rolls des robots de cuisine ». C’est vrai qu'il est extra, avec le même appareil on pèse, mixe, broye, fait des sorbets, des sauces, des cuissons vapeurs. Idéal quand on a peu de place, comme dans ma cuisine minuscule. Je n’ai pas accroché sur le côté challenge du boulot, les objectifs mensuels à atteindre, les récompenses etc, je devais entrer dans un moule qui ne me convenait pas, jusque sur un plan vestimentaire. Aussi génial soit-il, je trouvais que c’était un produit difficile à vendre, car son prix est très élevé. On dit en rigolant qu’un bon vendeur pourrait vendre un peigne à un chauve ou un frigo à un esquimau, si c’est vrai dans ce cas je ne suis pas une bonne vendeuse.
amalgame_enfants_campagne
Méli-mélo des mes trois loulous
Autant ça me parait facile de vendre des viennoiseries ou du pain à des clients, faire des ventes complémentaires (j’ai même vu une fois une cliente acheter en plus une boisson alors qu’elle venait d’en prendre une ailleurs, elle n’arrêtait pas de rire en répondant « je vais vous en reprendre une quand même »), autant j’ai du mal à trouver les arguments pour qu’une personne mette 1 000 € dans un robot de cuisine. Sans doute parce que je n’ai pas le recul nécessaire du fait de ma propre situation et que je me dis qu’il y a bien d’autres façons d’utiliser une telle somme, pour changer ma voiture je n'ai même pas mis ce prix là. Quand j’étais en première année de BTS Action co, je me prenais déjà la tête avec mon prof à cause de ça, il me disait « mais ça tu t’en fous, tout ce que tu veux, c’est vendre ». Bah non, je ne peux pas penser « je vise ma com » et me dire que la personne va s’endetter ou se surendetter parce qu’elle n’a pas su résister à mes arguments, ça me pose un cas de conscience et j’aurais l’impression de manger sur son dos.
BVL_amalgame_otarie_080427
Spectacle d'otaries à Beauval

Pour gagner « ma Rolls », j’avais trois mois pour en vendre 6. Au départ ça me paraissait faisable, et puis j’ai eu des dédits de dernière minute ça m’a découragée, je n’arrivais pas à gérer avec le boulot, les enfants, pour dégager suffisamment de plages dans la journée pour prendre des rendez-vous. Il y a un système de point, quand on fait moins de 6 ventes, on peut l’acheter, à un tarif dégressif sur un barème de 1 à 5 ventes. J’en ai fait deux, j’ai mis mes commissions de côté, ce qui fait qu’au final je l’ai acheté pour un quart de son prix environ, ce qui se révèle une excellente opération compte-tenu des services qu’il me rend. 

BVL_amalgame_rapaces_080427
Vols de rapaces à Beauval
 
L’avantage de la cuisson vapeur, c’est que lorsqu’un dispose les aliments crus, on peut leur donner la forme qu’on veut, ils la garderont en cuisant, on ne « casse » pas tout en remuant. J’ai coupé des saucisses crues en rondelles, je les ai disposées sur mon plat, je les ai recouvertes des lamelles de carottes. Dans le panier en dessous j’avais des poireaux. Pendant que j'ai mis ça en route, j’ai fait des pommes de terre en dé à la poêle. En prenant les saucisses et les carottes avec une palette j’ai pu les mettre sur les patates sans rien défaire, les assiettes ont été à nouveau bien accueillies.
BVL_080427_tigrons_blancs
Des tigrons blancs 
 
J’avais fait un gâteau en dessert, j’ai pris la base d’un vite-fait aux poires, à la place j’ai mis de la rhubarbe que j’ai d’abord poêlée pour avancer la cuisson, et sucrée. Il me restait des amandes concassées, j’en ai recouvert de gâteau avant d’enfourner, le résultat était délicieux. Les enfants l’ont appelé un « joukiba ». C’est à cause du dessin animé « Lilo et Stich », et toutes les expériences génétiques que le Dr Jumba Joukiba fait, dont Stich. Il n'y a qu'au boulot que je suis protocolaire, à la maison ma cuisine est expérimentale, en m’appuyant sur quelques bases je dévie très vite pour faire en fonction du contenu du frigo ou l’inspiration du moment. Je veux me trouver le bouquin d’Hervé This « casseroles et éprouvettes», j’aime bien sa façon scientifique d’expliquer la cuisine, les réactions chimiques et mécaniques qui résultent du mélange de plusieurs aliments entre eux, le pourquoi et le comment des amalgames. De par mon cursus jusqu’au bac et toutes les manip chimiques que j’ai faites, son approche me parle. Depuis une émission que  j’avais choppée au hasard chez mes parents, je ne rate plus ma chantilly. Donc du coup quand j’amène un plat sur la table, je ne sais pas quoi répondre à la question « c’est quoi ? », alors il est devenu d’usage de les nommer « Stich », « 6-2-6 », « Ruben » etc. (je sais, il ne nous faut pas grand-chose pour nous amuser).
BVL_080427_GorPlaine_Sheila_et_bebe 229
Gorille des plaines- Sheila et son bébé, né fin février 

En début d’après-m je me suis plongée dans mes travaux d’image, ça a mobilisé toute mon attention, jusqu’à en perdre la notion de tout, du temps, du jour qu’on était, de ce qui s’était passé. Quand j’ai eu fini, ça allait bien, on est allé chez des amis pour le goûter, et pour bosser sur un mini exposé sur Beauval avec les deux petits. L’année dernière, mes enfants avaient été invités pour l’anniversaire de leur fille (vous savez, quand j’avais fait la pinata), et comme je ne savais pas quoi lui offrir, je lui avais mis dans une enveloppe « bon pour une entrée à Beauval ». On y est allés tous ensemble dimanche dernier. Et comme miss malice et leur petit sont dans la même classe, on s’est dit que ça pourrait être sympa qu’ils fassent un petit compte rendu aux copains. En plus, le hasard a voulu qu’une autre petite fille de la classe y soit aussi le même jour. On a dégrossi le boulot, je prépare les photos on revalide ensemble et ça sera bouclé pour lundi. 

BVL_080427_OO_Christina
Femelle Orang-outan, Christina 

 

Finalement dimanche nous n’irons pas, les enfants veulent aller au Family Park, il y a du beau temps de prévu, ça va être sympa, et puis c’est à 3 km d’ici, c’est cool. J’irai à Beauval lundi, j’ai besoin d’aller y chercher un peu de sérénité. J’ai été surprise de voir le calao rhinocéros accourir au grillage à peine je l’avais effleuré, alors qu’il était affalé au fond de sa volière avec son comparse. Cette fois il ne m’a pas chargée, il s’est aussitôt mis de côté en offrant son cou. On est arrivé tard, et nos amis s’étaient fixés une heure de départ, donc après le spectacle des otaries et rapaces on a fait la visite les yeux régulièrement sur la montre, en sélectionnant tel ou tel animal, en en zappant pas mal.
BVL_080427_OO_Sully_Mandy
Orang-outan: Bayu et Mandy, qui sont ensemble pour la nuit dans une loge à part
 
Je n’ai pas pu profiter d’être avec les orang-outans autant que je l’aurais voulu. Ça fait deux mois que je n’ai pas pu y aller. Christina était sur l’île, elle m’a fixée quand je suis passée. En revenant des éléphants on est enfin entré dans la serre, comme je passais dans l’allée Muda venait de dehors par le tunnel, quand il m’a vue il s’est arrêté, je l’ai regardé puis je me suis rendue près de la vitre, il a fini de traverser pour venir s’asseoir juste devant moi. Je fatigais accroupie, je suis allée à l’endroit où je peux rester debout, il a rappliqué sur le banc dans le même temps. Mais il y avait trop de monde, je ne pouvais pas tenter d’échanges comme j’ai pu cet hiver, et puis mes amis avaient déjà filé. Ce qui me fais sourire, c’est la réaction des gens, ils se font des films « c’est vous qui les avez soignés ? » ah non non, je suis juste une visiteuse lambda, et puis il le fait à d’autres. Bayu était près de sa mère, Sully et Mandy dormaient dans la loge de nuit. Lundi je commencerai par aller les voir, si je peux y être à 10 heures il ne devrait pas y avoir trop de monde, car à part les habitués les gens suivent globalement le sens de la visite, ça me laisse un peu de temps pour être tranquille. Côté gorilles des plaines, en allant sur le site j’ai appris que Sheila avait eu son bébé fin février. Avec ma crève à répétition je n’ai pas pu être là dans les jours suivant sa naissance, j’ai été un peu déçue. Dimanche je les ai vus, en train de dormir, il y avait Inge à côté mais pas de signe de sa petite Mayombé, ni de Khala, la plus âgée des bébés.
BVL_080427_girafe
Rencontre dans la savane africaine
 
Concernant les lions blancs, je n’ai pas pu aller voir Hélona, mais j’ai constaté que la femelle Makalali a été remise dans l’enclos avec Makwalo. Les tigres blancs ont eu des petits, il m’a semblée en compter 4 qui dormaient. Je vais les suivre aussi. Par contre du côté de la savane africaine, il y a un truc qui m’a énervée, c’est de voir des gens qui nourrissaient une girafe. C’est écrit partout qu’il ne faut pas le faire, parce que ça déséquilibre le régime alimentaire des animaux et les quantités que les soigneurs amènent de façon contrôlée. Bon la girafe broute, donc la quantité est celle qu’ils apportent plus ce qu’elle prend elle-même. Il y a des gens qui arrachaient de l’herbe par terre, passe encore, mais d’autres allaient de l’autre côté de l’allée prendre des feuilles d’un buisson, sans savoir si c’était comestible ou non pour elle, juste pour le plaisir de lui donner à manger. C’est surtout ça qui m’agace, ils ne réfléchissent pas aux conséquences, et si un animal meurt ils vont tirer à boulet rouge. Un peu plus loin il y avait une girafe qui tournait autour du point d’eau, par sa gestuelle je voyais bien qu’elle voulait boire, mais le mouvement des visiteurs la perturbait un peu. J’ai attendu, elle a fini par prendre confiance et se pencher, je suis heureuse d’avoir pu la photographier.
BVL_080426_girafe_boit
Exercice moins périlleux que dans la nature
 
Je vais y aller, j’ai encore une lessive à faire et avancer dans ma vaisselle, puis il sera temps de me préparer pour le boulot. En ce moment il y a la fête foraine à Tours, j’ai envie d’aller y faire quelques photos. Celle que vous voyez à droite date de 1990, je l’avais faite avec un argentique, je vais voir ce que ça donne avec l’APN. Bon week-end pour ceux qui ne bossent pas… et puis les autres aussi d’ailleurs.

11:54 Écrit par Dream' dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : orang-outan, muda, creativite, beauval |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.