10/08/2008

Nos amies les abeilles

Vendredi dernier les loulous étaient au centre de loisirs, leur sortie les a menés au cœur d’un domaine apicole, la ferme de Michel Grateau

 Dès notre retour le soir je leur ai demandés de me raconter leur journée, voilà leur compte-rendu. Je suis amusée par les différences selon leur age :

 H080810

Miss Malice (5 ans)

 J’ai bien aimé regarder les mouches (mais non des abeilles ma puce), faire la bougie, regarder quand il faisait de la fumée, je me suis fait piquer l’oreille par un bourdon (non, une guêpe), il m’a mis un médicament comme toi, il m’en a donnée 4, et après 3

 J’ai bien aimé goutter le miel et manger des chips

 C_080810

 Loulou Deuxième (7 ans)

 Il nous a montrés comment les apiculteurs travaillaient

Ils emmènent tout leur matériel

Le chapeau, avec un machin noir devant, leur veste blanche, leurs bottes

 Il nous a montrés l’enfumoir,  aussi son grattoir, là où il y a des saletés sur les cadres il gratte avec

Il a un atelier, il retire le miel des cadres, une fois qu’il a fini il va remettre les cadres dans les ruches

Il nous a montré sa balayette qu’il utilise pour faire partir les abeilles qui sont restées sur le cadre

 Il nous a montré des abeilles qui après 28 jours dans leur œuf elles mangeaient leur truc qui les recouvraient pour sortir. Il en a aidée une à finir de sortir

Il nous a fait goutter du miel alors qu’une abeille était tout près et elle pondait des œufs

 Il y a différentes abeilles qui pondent des œufs, il n’y a pas que la reine (ça je ne savais pas)

 

On a fabriqué une bougie en cire d’abeille:

Il nous a passé une grande feuille de cire pour toute la table

 On l’a pliée après il nous a demandés de faire le papillon 7 coups et la cire se cassait en deux, en s’est partagés les morceaux qu’on a cassés

Après on recommençait jusqu’à ce qu’on ait une feuille plus petite

 On a mis une petite mèche, on a roulé la cire, on a fait l’escargot)

 Et à la fin la bougie était finie

 L_080810

Loulou Premier (9 ans)

 Michel nous a tout expliqué sur les abeilles, on a même chanté des chansons

 Les abeilles

Ainsi font font font les abeilles les abeilles

Ainsi font font font trois petits tours et puis s’en vont

Avec leurs antennes les abeilles les abeilles

Avec leurs antennes elles saluent les coccinelles

Avec les papattes les abeilles les abeilles

Avec les papattes  elles saluent les sauterelles

Avec leur derrière, les abeilles les abeilles

Avec leur derrière elles nous piquent aïe aïe aïe

 

L’abeille a trois paires de pattes, deux paires d’ailes, un abdomen, le thorax, la tête

Quand elle est sur la fleur la fleur lui donne une petite goutte d’eau avec du sucre dedans, c’est le nectar

 On a goutté le miel

 Il nous a montrés des ruches, les cadres avec des cellules où on a vu les différentes étapes de la transformation des abeilles

 

On a même vu la peau du serpent (la mue) (un serpent qui était passé dans la ruche)

On a mis du blanc comme veste parce que les abeilles détestent le noir à cause des ours qui prenaient le miel, elles ont enregistré dans leur mémoire  qu’elles n’aiment pas le noir le gris et le marron

Les abeilles peuvent voir une couleur qu’on ne voit pas, comme l’ultra violet

 080810 006

 Comme vous l’avez lu, Miss Malice s’est faite piquer, une guêpe s’est posée sur son lobe et elle a mis la main dessus, donc forcément se sentant coincée la guêpe a piqué. L’apiculteur s’est très bien occupé d’elle, au point qu’elle m’a dit le soir « je voulais rester là-bas, qu’il soit mon papa… mais rassure-toi, je t’aime toujours toi », je lui ai demandée « ok, je me doute, mais papa, qu’est-ce qu’il devient dans l’histoire ? », elle répond « j’ai toujours rêvé d’avoir deux papas ». J’étais pliée. Ce n’est pas le cas mais si j’avais décidé de refaire ma vie, au moins je sais qu’elle ne se sentirait pas obligée de choisir affectivement entre son papa et son joli-papa.

 J’ai téléphoné à l’apiculteur dans la soirée, déjà pour le remercier de s’être occupée de la miss, et pour avoir des renseignements complémentaires. Mon père est allergique aux abeilles, une piqûre lui provoque un gonflement localisé, qui parfois est de la taille d’un œuf. Ça m’a toujours impressionnée, et m’a transmise une flippe d’être piquée. Alors je veille toujours soigneusement à ne pas me trouver en situation délicate avec elles, ni les guêpes ou les frelons.

 L’apiculteur était très sympa, il m’a expliquée qu’il avait appliqué de la propolis sur la piqûre de la miss puis lui a donné de l’apis mellifica en homéopathie, dosée en 5CH. Il m’a dit que pour éviter les gonflements en cas de piqûre, je peux me servir de la teinture mère de calendula (autre nom de la fleur « soucis »), soit en application locale, soit en cas de piqûre dans la gorge en avalant un sucre qui aura reçu quelques gouttes. Franchement ça m’a beaucoup rassurée, je vais toujours éviter les situations délicates mais en tout cas je flippe quand même moins. Je vais m’acheter un flacon cette semaine.

 080810 5

Dans le courant du mois de juin, nous étions chez mes parents quand soudain une abeille était passée près de Loulou Deuxième, il s’était u peu affolé, alors je lui ai expliqué qu’il ne fallait surtout pas faire de gestes brusques sinon elle se sentirait agressée et qu’elle risquait de le piquer. Quand je lui ai dit qu’elles étaient très utiles, il a voulu savoir à quoi. Je me demandais comment j’allais pouvoir lui expliquer la pollinisation d’une façon qui lui parle. Mes parents étant à côté de moi, je les ai « utilisés » pour rendre vivante mon explication.

 J’ai présenté mon père comme étant un arbre ayant des fleurs mâles, j’ai posté ma mère à 2 mètres de lui, la présentant possédant des fleurs femelles. Il sait que pour faire un bébé il faut une graine de papa et une graine de maman (un peu trop petit pour lui parler des gamètes mâles et femelles), donc je lui ai fait le parallèle dans le cas présent, le bébé étant pour la faune ce qu’est le fruit pour la flore (après tout le bébé est le fruit de l’amour).

 Mais comment faire se rencontrer deux arbres qui sont enracinés au sol loin l’un de l’autre ? C’est alors qu’entre en piste celle qui va réduire cette distance, la petite abeille qui en butinant de fleurs en fleurs mêle les pollens et permet la « fécondation florale ». J’ai placé Loulou deuxième dans le rôle de l’abeille allant de mon père à ma mère, ça l’a beaucoup amusé. Je lui ai expliqué que sans les abeilles, les guêpes, les papillons, qui sont tous des agents dits de pollinisation, les fleurs ne pourraient pas donner de fruits, donc la végétation ne pourrait plus se développer, que ça serait grave pour la planète et que de ce fait nous devions tout faire pour les préserver, trop de mal leur ayant déjà été fait à cause des insecticides.

080810 007

 J’ai su deux semaines plus tard que cette démonstration avait porté ses fruits (c’est le cas de la dire), lors d’une sortie qu’ils ont fait avec l’école. Un de ses camarades a voulu écraser deux abeilles, il m’a racontée le soir qu’il s’est interposé en lui disant « il ne faut pas tuer les abeilles, ce sont des agents pollinisateurs, c’est grâce à eux que les fleurs font des fruits !! ». J’étais fière de lui, au moins le message est passé.

 Je suis souvent en colère de constater que quand j’avais l’âge de mes loulous, on parlait déjà de ce qui se passait pour la planète, les conséquences écologiques du mode de consommation abusif auquel se livrait l’être humain ; en colère de constater qu’il aura fallu une trentaine d’années pour prendre ces alertes d’alors au sérieux, réaliser qu’il est urgent de faire quelque chose, et que pour beaucoup d’espèces il est déjà trop tard, à cause de l’insouciance du plus grand nombre. Ça me reste en travers de la gorge de penser que nos parents nous ont laissé la zone, et qu’à défaut de pouvoir faire le ménage de notre vivant nous devons transmettre à nos enfants des valeurs qui leur permettront de continuer ce que nous avons le devoir de commencer, mais l’impossibilité de finir. Difficile de s’excuser d’une chose pour laquelle je ne me sens pas responsable, et dont ils vont malgré tout hériter. Mais puisque demain n’est pas écrit, je veux espérer qu’il reste encore des choses à faire, et quand je vois comment mes loulous sont réceptifs, je veux y croire.

BVL_071111

 

Commentaires

salut Dream',
Un bisou en passant avant de répondre à ton dernier mail...
Comment te sens-tu par rapport à ton article "à fleur de peau" ces jours-ci ?
bisous

Écrit par : barbayoupi | 10/08/2008

Les commentaires sont fermés.