14/09/2008

Tout le monde est rentré

Je trouve enfin un moment pour venir vous écrire. La rentrée s’est bien passée, j’avais posé mes vacances de façon à être disponible pour la remise en route toute la première semaine, ce qui nous a permis de nous recadrer plus facilement. Depuis lundi dernier, une cinquième classe de maternelle a été ouverte, et j’ai halluciné en voyant qu’elle était composée de 25 élèves, c’est la moyenne également dans les autres classes, c’est vous dire l’effectif quand il n’y en avait que 4.

 

 Miss Malice débarque en dernière section en étant très avancée en lecture. Je savais déjà qu’elle avait la manie d’écrire, quand je pourrai je vous scannerai certaines de ses « œuvres ». Cet été, un samedi soir j’ai emmené les loulous  au Buffalo Grill, nous étions près de la vitre et miss me dit « maman, là-bas il y a écrit « taupe » (enfin, je vous l’écris comme ça pour que vous sachiez comment elle l’a prononcé), « T » « O » « P », ça fait « taupe » !! ». Je regarde ce qu’elle me montre, et j’aperçois l’enseigne de Top Office. Wow, elle m’avait scotchée.

1-DSCF4980

 

Le lendemain, elle dessinait près de moi sur la table de dehors, je prends une feuille et lui demande de lire ce que j’écris : camion, ballon, baton… elle a tout lu. Depuis, elle déchiffre tout ce qui lui tombe sous la main, les étiquettes des bouteilles à table, les pubs, les panneaux, ses livres. Elle prononce toutes les lettres, c'est marrant de l'entendre dire "ja'm'bon" ou "on va au Cha'm'pion". Je me suis même faite incendiée parce qu'il faut mettre un "n" et un "e" pour écrire "personne" alors qu'il n'en faut pas pour écrire "digimon" et "pokemon". Parfois les bras m'en tombent je vous jure.

Loulou deuxième avait eu le déclic en cours d’année dernière, à partir du moment où il avait compris que la lecture lui permettait d’accéder à une foule de choses, il s’était plongé dedans. Parfois, Miss, lui amène un livre pour qu’il lui lise. Quant à Loulou Premier, il ne lit plus couramment, il galope, j’en suis à lui dire de ralentir parce qu’il lit au kilomètre avec aisance même des textes qu’il découvre. Il est avide de connaissance ; un soir de vacances, alors qu’ils avaient encore la permission de veiller aussi tard qu’ils voulaient, il bouquinait un volume de son encyclopédie, celui sur les sciences, et d’un coup il me demande « maman, comment ça se fait que quand on casse un atome d’uranium il donne un atome de baryum et un atome de krypton ? ». Bah là voyez-vous, il était 23h30, j’avais vraiment pas le courage de m’embarquer dans un cours d’énergie cinétique, c’était au-delà de mes forces. Punaise ça promet...

2-080905_Premiere-sortie_deuxieme_nichee_hirondelles 015

Toute la première semaine je ne les ai pas mis à la cantine, et j’avoue que je prenais goût à aller les chercher le midi, je n’avais même plus envie de retourner bosser, mais bon, il fallait bien. Le jeudi, nous avons eu une surprise. Je n’ai jamais eu le temps de vous en parler, nos voisins à plume avaient fait un second nid sur la poutre précédant l’emplacement de l’ancien (sur la photo, le nouveau est celui d’en haut, le plus jaune). Je me suis aperçue d’ailleurs qu’ils prenaient la terre tout près, directement dans le torchis, ils ont réussi à faire apparaître la dalle de ciment qui le recouvrait. Ça ne m’affole pas vu que c’est destiné à être abattu, autant que ça leur serve.

 3-080905_Premiere-sortie_deuxieme_nichee_hirondelles 016

Pour ceux d’entre vous dont les techniques de construction sont différentes dans leur région, j’ouvre une parenthèse sur le torchis. Lors de la construction d’un étage, des poutres sont posées d’un mur à l’autre. On pose ensuite sur les poutres des bâtons, à la perpendiculaire, leur dimension va du milieu d’une poutre au milieu de la suivante.  Avant d’être posés, ces bâtons sont enroulés d’un épais mélange de paille et de terre qui durcit en séchant et devient le plancher de l'étage. C’est une pratique très ancienne, qui a l’inconvénient d’alourdir beaucoup les poutres. Lorsque l’étage servait à engranger des aliments, ou de la paille, le sol était laissé tel quel. En avançant dans le temps, les gens y ont ensuite coulé une chape en ciment par-dessus afin d’avoir un sol plus  sain, avec moins de poussière (mais qui fait encore plus travailler les poutres). Voilà, pour le coup les hirondelles ont à disposition à 50 cm de leur nid paille et terre pour leurs constructions.

 4-080905_Premiere-sortie_deuxieme_nichee_hirondelles 014

Et donc ce fameux jeudi c’était leur première sortie. Petite nichée, je n’en voyais toujours que trois quand je passais dessous, j’ai su ensuite qu’il y en avait un quatrième, mais qui n’étais pas encore capable de sortir. Sur les trois en train d’expérimenter leurs ailes, un très effronté qui finissait par aller au devant de sa mère chercher la becquée en vol, un qui attendait patiemment, et un qui n’arrêtait pas de tomber de la branche sur laquelle il était. Il ne parvenait pas à garder une trajectoire rectiligne, dès qu’il volait sa progression était inversement proportionnelle à sa chute. La mère le délaissait, c’est dur mais c’est la loi de la nature. J’ai quand même tenté de le rapprocher des autres, plusieurs fois je suis montée sur une chaise pour le poser près d’eux, il a réussi à avoir quelques tours de becquée, il a défendu un peu son bifteck mais les autres le poussaient quand même.

 5-080905_Premiere-sortie_deuxieme_nichee_hirondelles 018

Quand les enfants sont venus manger le midi, nous avons passé un moment à les observer après le repas (qu’ils ont avalé en un temps record tellement ils étaient pressés d’aller les voir). Nous regardions les deux plus hardis en hauteur, et d’un coup j’ai vu une petite masse de plumes volante m’arriver dessus. Il n’avait rien contrôlé de son vol, et j’étais sur la trajectoire, il n’a pas pu m’éviter. Je regarde par terre, persuadée de le retrouver les quatre fer en l’air (enfin, les deux pattes), mais rien. Et là je m’aperçois que pépère est resté posé au creux de mon épaule, ses minuscules griffes ont suffit à le maintenir accroché.

 6-080905_Premiere-sortie_deuxieme_nichee_hirondelles 027

Ça a été l’occasion pour les enfants de l’approcher, ils chuchotaient et lui caressait doucement la tête. Ils ont voulu le prendre, cette fois j’ai accepté, pour la tourterelle turque je n’avais pas voulu parce s’il se débattait il aurait pu s’échapper avant d’être rétabli, c’est sûr qu’ils auraient paniqué et auraient tout lâché. Mais là, « Toudou » comme ils l’ont baptisé ne volait pas, il était très fatigué, alors je les ai laissés l’accueillir à tour de rôle. Ils étaient très heureux et surpris des sensations, de sentir les petites griffes posées sur leurs mains sans leur faire mal.

 7-080905_Premiere-sortie_deuxieme_nichee_hirondelles 024

Après les avoir remis à l’école, j’ai passé moi-même une partie de l’après-midi à les observer, faire quelques photos et films. Une seule fois j’ai eu à le remettre sur la branche. En voyant qu’une fois sur 4 la maman rentrait direct au nid, c’est là que je me suis aperçue qu’il y avait un autre membre. Le soir, ils sont tous rentrés. J’ai eu quelque chose à aller chercher dans le congélo, et j’ai trouvé Toudou par terre dans l’allée, il regardait le nid mais ça lui semblait insurmontable de l'atteindre. J’ai pris à nouveau une chaise pour l’y remettre, pour qu’il profite au moins de la chaleur avec les autres, de plus je ne voulais pas l’écraser par inadvertance, le pauvre, je m’en serais voulue.

 8-080905_Premiere-sortie_deuxieme_nichee_hirondelles 031

Mais je ne me faisais pas trop d’illusion sur son devenir. Le lendemain, les deux sont ressortis, je voyais la queue du troisième qui dépassait, mais Toudou manquait à l’appel. Je l’ai cherché dans la cour, dans la maison d’en face, sans succès. Dès le soir je l’ai expliqué aux enfants, ils étaient un peu tristes mais ils ont très bien accepté. Quand ils m’en parlent désormais, c’est toujours à propos du fait de l’avoir eu dans les mains, ils ont gardé le meilleur de cette rencontre.

 

14:50 Écrit par Dream' dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : lecture, bebe, oiseaux, loulou, miss malice |  Facebook |

Commentaires

problèmes d'affichage j'ai eu des soucis pour que cet article soit en ligne, ainsi que celui-ci dont je vous mets le lien, http://dreamha.skynetblogs.be/post/6196619/des-rouquins-qui-comptent-pour-moi, je ne pouvais les lire qu'à partir de firefox, je suppose que parmi vous certains n'ont pas pu y accéder. J'ai bidouillé un peu, et à ma grande surprise, je m'en suis tirée, un gros coup de bol. Veuillez m'excuser pour ce désagrément ;-)

Écrit par : Dream' | 17/09/2008

Ah oui!!! L'apprentissage de la lecture, c'est vraiment quelque chose de merveilleux, et les enfants quand ils commencent à la maîtriser un petit peu sont surprenants.!! Merci pour toutes ces belles photos.
A très bientôt!!

Écrit par : chutney1 | 18/09/2008

Les commentaires sont fermés.