30/08/2009

"l'effet chauve-souris"

En 1972, un météorologue s'interrogeait lors d'une conférence pour savoir si le battement d'un papillon au Brésil pouvait provoquer une tornade au Texas. On a alors appelé cela "l'effet papillon", étendu ensuite à tout ce qui de prime abord insignifiant provoque des choses conséquentes par des réactions en chaînes.

Eh bien figurez-vous que je suis en train d'expérimenter "l'effet chauve-souris". Trouver Romane a eu des conséquences inattentdues. En m'intéressant aux chauves-souris, je me suis encore plus préoccupée de leur confort chez nous, et je voulais être sûre de ne pas leur nuire en faisant le toit à une période critique pour elles, par exemple avant que les petits soient autonomes. Une personne est venu examiner ma charpente et le sol du grenier afin de repérer d'éventuelles traces de guano (leurs matières fécales).

Nous avons aussi inspecté l'autre maison, et là surprise. Je n'étais pas montée à l'étage depuis que nous avions acheté, à l'époque il y avait des cloisons et des toutes petites pièces. J'avais complètement occulté que Piccolo les avait abattues, et viré une partie des gravats. J'ai donc découvert là-haut un "boulevard", l'espace tampon qui me manquait pour déplacer les affaires et libérer de l'espace le temps des travaux. J'ai donc passé ces dernières semaines à emporter à la déchetterie les gravats qu'il y avait là-haut.

gravats

Je me faisais chambrer au boulot chaque fois que je récupérais des seaux, mais j'ai été contente de les trouver, ils étaient facile à monter, et surtout pratique à descendre au bout d'une corde munie d'un crochet. D'ailleurs les enfants étaient ravis de m'aider. Ensuite, pratique à entasser dans la voiture, et direction la déchetterie. J'ai fait pas mal de tours, nous en sommes venus à bout il y a seulement 10 jours.

J'ai ensuite monté des palettes que j'avais récupérées au boulot, afin que les cratons ne soient pas posés directement sur le sol. Avec Piccolo nous avons sécurisé les endroits critiques, car il n'y a pas du plafond sur tout l'étage, donc ces accès ont été condamnés, les enfants n'ont pas le droit d'y aller, par contre du coup ils ont récupéré un espace de jeu indépendant de la maison, ce qui est reposant pour tout le monde, eux ils sont dans leur domaine, et moi j'ai un peu de calme.

J'y ai également monté une table et une chaise, une étagère, je fais désormais mes papiers là-haut, ce qui me permet de ne pas avoir à tout déplacerà chaque fois, ça limite les risque de pertes de papiers, d'ailleurs j'ai déja retrouvé des choses, un chèque à poser que je cherchais depuis 2 mois, ma carte de déchetterie (elle ça fait plus d'un an, je n'y croyais plus), et mes chèques vacances de l'année dernière.

seaux_loulous

Nous avons monté pas mal de cartons, préalablement emballés dans un film plastique que les rongeurs n'attaquent pas, on avait trouvé ça un jour devant une entreprise de je ne sais plus quoi, ça partait à la poubelle. Du coup, j'ai pu grandement désengorger notre pièce principale, ça fait drôle d'ailleurs.

J'ai réagencé mon espace informatique, ce qui m'a permis de libérer un bureau pour que les enfants puissent faire leur devoir. C'e sont les instites qui vont être contents, ils ne me bassineront plus avec leurs remarques "mais vous vous rendez compte? ils n'ont même pas un bureau pour travailler!!". ça me fait toujours rire ce genre de critère minimum pour bien bosser, sérieux qui ne s'est jamais fait chopper par ses parents parce qu'au lieu d'être confortablement installé au bureau acheté "exprès-spécialement-pour-qu'on-bosse-dans-les-meilleures-conditions-possibles", il était à plat-ventre par terre?

Tout ce réaménagement découlant du fait d'avoir trouvé une petite bête à poil d'une quinzaine de grammes, je trouve que c'est déja énorme. Mais ce n'est pas tout. A cette occasion j'ai surtout fait la connaissance de Mme Schach-Duc, à qui j'ai confié Romane. Dès le début j'ai été très intimidée par cette femme, par ses connaissances, ses phrases sans détours et très justes. Son parcours aussi, dont j'ai trouvé un résumé sur Wikipédia; enfin son accessibilité, car c'est une femme qui a vu beaucoup de choses, mais qui ne se prend pas la tête pour autant et n'écrase pas les autres.

Cigale_1977_GF[1]

Depuis la première chauve-souris qui est tombée à ses pieds dans la cathédrale de Chartres dans les années 70, elle a fait un travail énorme en ce qui concerne ces animaux, apprenant peu à peu comme les soigner et les protéger. Elle est une référence dans le domaine. Chacun des pensionnaires qui passent chez elle font l'objet de soins attentifs, d'observations toutes consignées à la main dans des cahiers, elle vient d'entamer son 29 ème.

J'en profite pour vous donner au passage des nouvelles de Romane, elle a eu un bébé, Régis, courant mai, elle l'a allaité sans problème. Régis était très pot de colle, toujours fourré dans les "jupes de sa mère", on ne voyait dépasser que la tête sous les ailes de maman, qui semblait assez agacée d'avoir enfanté un "Tanguy". Régis a ensuite été conduit au museum de Bourges, qui est pourvu d'une salle de vol destiné à permettre aux novices d'apprendre à utiliser leurs ailes sans dommages. Puis il a été laché dans la nature, intégrant une communauté de sérotine dont l'évolution du groupe est surveillée par les gens de Bourges.

Pour en revenir aux travaux de Mme Schach, il m'est apparue très vite qu'une telle oeuvre devait être compliée afin de servir à d'autres personnes. Je me suis proposée pour lui mettre ses notes sur ordinateurs, ce qui lui permettrait plus facilement de les traiter. Mais elle n'est pas équipée d'un ordi, et bien qu'y ayant pensé elle n'était pas prête à s'engager dans cette voie, elle a de sérieux problèmes de santé qui deviennent de plus en plus préoccupant.

Ne sachant trop comment m'y prendre de vive voix, craignant de bégayer au bout de deux phrases, j'avais décidé que je lui écrirais pour tenter de la convaincre de l'importance de cette retranscription informatique. Et là, en fin de semaine, elle m'a téléphonée, pour me dire qu'elle cherchait quelqu'un qui pourrait lui mettre par écrit les histoires qu'elles a vécues tout au long de sa vie avec différents animaux, elle aimerait que cela puisse être accessible aux enfants. immédiatement je lui ai proposée ma collaboration, le lendemain elle m'a rappelée pour me dire qu'elle acceptait.

Insecte_109[1]

50 km nous séparent, elle voulait prévoir des défraiements pour l'essence, j'ai refusé, je pense que c'est une aventure humaine dans laquelle l'argent n'a pas sa place, j'ai la conviction que je vais y gagner beaucoup rien que de la cottoyer. Elle m'a dit qu'elle me donerait des légumes de son jardin, ça me va largement.

Nous pensions au départ que j'irais la voir, qu'elle me raconterait ses histoires, qui avant les chauves souris n'ont jamais été écrites nulle part, et sont gravées dans sa tête; que je rentrerais chez moi pour les consigner par écrit. Et puis, quand elle m'a dit qu'elle serait hospitalisée à partir de jeudi prochain, je me suis dit qu'un dictaphone serait idéal, ainsi dans sa chambre elle pourrait raconter au moment qui lui convient le mieux, si je peux je serai là en même temps, sinon je passerai avec mon ordinateur portable et je transférerai son enregistrement directement, ainsi je repartirai avec de la matière à travailler, et elle pourra continuer à raconter ses aventures.

Je crains que le temps joue contre nous, le cancer de sa jambe semble décidé à galoper et les médecins n'ont pas trouvé le remède ne serait-ce que pour ralentir la progression. Je tiens à faire mon maximum pour l'aider à transmettre sa mémoire en héritage.

Je vous ai mis deux dessins de timbres qu'elle a dessinés, vous en trouverez d'autres en cliquant ici. Je suis à la recherche d'un des livres dont elle est l'auteur, "la nature est fantastique", j'irai voir à la biblio s'ils peuvent me le trouver.

17:33 Écrit par Dream' dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : maison, avancee |  Facebook |

Commentaires

j aime lire ce genre d'article ! je te retrouve bien là ma dream' celle qui fait toute mon admiration pour tes engagements tes convictions et ton altruisme bisous

Écrit par : beedoo2003 | 30/08/2009

splendide ! Hello dream, oui ca fait du bien de lire des articles comme cela.
J'ai regardé sur e bay pour le livre, rien trouvé.
Bonne recherche :-)

Écrit par : Olivia | 01/09/2009

chauves-souris Bonjour, j'ai trouvé votre blog par hasard en cherchant le livre de Mme Schach-Duc. Je fais partie des personnes à qui elle a donné des conseils par téléphone au sujet de chauves-souris en difficulté. Je l'avais eu au téléphone en septembre et je lui avais proposé mon aide pour mettre ses notes au propre (c'était sincère et pourtant pas très réaliste car je me trouve à plusieurs centaines de kilomètres...). Je m'en veux aujourd'hui de ne pas avoir trouvé un moyen de le faire. Je ne pensais pas du tout que c'était la dernière fois que j'entendais sa voix. Cela a été un choc parce que pour moi malgré sa maladie c'était une force de la nature et de l'esprit. Lors de ses appels, j'avais noté de mon mieux ce qu'elle me disait. C'est magnifique ce que vous avez fait de lui confier un dictaphone. M. Schach m'a téléphoné (moi je n'osais pas, ayant appris le décès de son épouse après plusieurs mois). Il est très soucieux des possibilités de publication de ce qui pourrait l'être. Vu l'éloignement, et l'existence de personnes beaucoup plus compétentes et efficaces, je ne veux pas me mettre en avant, mais croyez que si je pouvais vous aider (ne serait-ce que par une relecture) ce serait avec plaisir. Une partie de mon travail est de taper sur clavier d'ordinateur, alors si cela pouvait être utile cela me ferait plaisir de participer à faire connaître les expériences et connaissances de cette grande dame amoureuse de la nature et de la vie. Plein de bonnes choses à vous,

Écrit par : Claire | 26/05/2010

Les commentaires sont fermés.