25/09/2009

Tchao pantin

Enfin pour le moment c'est plutôt "bonjour pantin", je dois avoir la tête idéale du pigeon de service moi... En consultant la messagerie de mon portable ce soir, je viens d'entendre un appel de ma reponsable, je reprends le 5 octobre. Habituellement je suis de repos le lundi. Elle m'annonce en bloc "le préparateur est en vacances, du vas donc faire 7h-13h du lundi au samedi, la semaine d'après on est trop nombreux donc je te mets en congés payés, la semaine suivante on a un moniteur sur l'unité le lundi et le mardi donc tu travailleras".

Pour le moniteur, ok, je comprends, pour le reste je ne suis pas d'accord. Après m'avoir fait miroiter un poste à responsabilités au niveau de la préparation traiteur, m'avoir refilé toutes les merdes au moment de la transition de nos produits et m'avoir fait gérer les fournisseurs pendant qu'elle était en dépression, ma responsable m'a tout repris, m'a gentiment remise au rang de seconde et j'ai vu débarquer superman qui sait tout faire, connait tout, a tout vu. Elle lui a attribuée toutes mes anciennes fonctions, voyant en plus dans le fait que c'était un homme, en couple, la possibilité de venir facilement de bonne heure, n'ayant pas à gérer son enfant puisque sa femme s'en occupe.

Et là, monsieur étant en vacances, elle me colle ces horaires. Même si ça s'est bien passé avec les services sociaux mercredi, il faut quand même savoir que je suis sous surveillance tout le mois d'octobre au niveau de l'heure à laquelle les enfants iront à l'école le matin quand j'aurai repris le boulot. Si ce que j'ai mis en place ne fonctionne pas, je devrai mettre les enfants en accueil périscolaire, financé par les services sociaux (encore heureux).

Quand j'ai débarqué dans cette unité et que j'ai demandé à avoir des horaires me permettant de gérer mes enfants, puisque j'étais seule pour les élever, je m'étais entendue répondre par ma responsable "c'est la première et dernière fois qu'on aborde le sujet, je ne tiens pas compte de ça parce qu'ici on est quasiment toutes dans cette situation", (ok prends ça dans la gu... et dis merci à la dame). Je n'en ai effectivement plus reparlé, et je me suis débrouillée autour des horaires, donnant ma disponibilité pour embaucher à 7 h le samedi puisque les enfants sont chez Piccolo dès le vendredi soir.

Lors de mon entretien de développement, elle m'avait dit "je te fais embaucher maintenant à 9 h, parce que quand même ça me gène que tu laisse tes enfants trop longtemps seuls le matin" (j'ai rien demandé moi, j'ai fait comme tu m'as dit, je me suis dém....ée), et là ça ne la gène pas de me coller ces horaires là, un peu de cohérence ça serait cool. Question à 10 balles à qui pourra me répondre, les services sociaux, l'école, n'importe qui: sachant qu'il me faut entre une demi-heure et 3/4 d'heures pour me rendre sur mon lieu de travail, que donc pour embaucher à 7 h je vais devoir partir entre 6h15 et 6h30 grand maxi, que l'accueil périscolaire ne commence qu'à 7 h15, comment je fais pour aller bosser sans laisser mes enfants tous seuls?

Par ailleurs concernant les congés payés, ça me fait franchement doucement marrer d'entendre "on est trop nombreux", elle reconnait elle-même qu'elle a horreur de la gestion, quelle qu'elle soit, bah elle assume cette lacune. Pour me remplacer durant mes vacances puis mon congé sans solde, elle a repris une fille dont le contrat venait de se terminer, à 35 heures, alors que moi je suis à 30. Il faut qu'on m'explique. De même superman a été embauché en CDI à 35 heures alors qu'on était déja soi-disant de trop sur l'unité. Y a comme un blème là...

Je ne vois pas pourquoi je devrais faire les frais en sacrifiant mes CP, si je n'ai pas tout posé maintenant c'est pour avoir encore une semaine en janvier, période à laquelle j'ai pu constater sur ces deux dernières années que je suis particulièrement vulnérable psychologiquement, je me suis donc gardé ce temps de break comme soupape de décompression. Le reste c'est pour la période d'avril ou mai, pour faire une coupure avant de retaffer jusqu'aux vacances d'été.

Enfin, en deux clics sur le net j'ai trouvé que l'employeur peut décider unilatéralement de poser les CP quand ça l'arrange, à condition d'en avoir informé l'employé deux mois à l'avance, et là aujourd'hui pour dans 3 semaines, on est évidemment hors délai.


Je me suis entendue dire pas plus tard que mercredi que je devais apprendre à prendre sur moi pour ne pas me braquer, mais franchement là je n'ai pas non plus envie de laisser faire, c'est un peu facile, on me prend on me jette on me reprend quand ça arrange, c'est bon là, je ne suis pas une marionnette.

pinocchio[1]

22:08 Écrit par Dream' dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Par une méga grosse tuile qui m'est tombée dessus hier.... je ne peux que te dire une chose: DÉFENDS TOI !
Courage !

Écrit par : Olivia | 26/09/2009

encore cette entreprise de merde...........il font chier tous le monde ceux la..........je te leurs botterai les fesses moi et sa serai vite regler.......on a pourtent aboli l'esclavage il y a des année..........je te comprend.........courage...........gros bisous a vous

Écrit par : seb | 04/10/2009

Des niouzes.... et franchement quelle boite de merde... comme beaucoup hélas bisous et courage

Écrit par : BEEDOO2003 | 05/10/2009

Les commentaires sont fermés.