11/01/2010

suite des photos, et quelques news

Voilà comme promis la suite des photos de costumes et de décorations qui sont utilisées lors du carnaval de Rio. J'ai eu le plaisir de faire la connaissance d'une personne qui a dansé lors du carnaval, je me suis tout de suite sentie très proche d'elle, surtout quand elle m'a dit que lorsqu'elle dansait elle ne voyait plus personne, que la musique entrait en elle et elle dansait.

C'est exactement ce que je ressens quand je danse, j'ai l'impression que la musique s'empare de moi, j'oublie mes problèmes, ma corpulence, peu importe qu'on trouve que je danse bien ou non, je vis la musique et je me sens libre.

Carimbo_100101 coiffe_bg
Coiffe

Quelques news au passage donc, je suis encore en arrêt pour un mois, j'espère que ça me suffira pour remonter la pente et ne plus glisser. Je suis passée au boulot entre Noel et le premier de l'an pour chercher quelques affaires dans mon vestiaire, les collègues me tiraient la gu...e, je m'y attendais, je suppose que personne n'a dû apprécier qu'à cause de mon absence les horaires aient été changés au dernier moment, d'autant que le 24 j'embauchais à 5 h du mat (je crois que le 30 aussi d'ailleurs).

Carimbo_100101_coiffe_paon_bg

En surfant sur un site d'informations, j'ai été accrochée par le titre "une journée sans étrangers", ça m'a choquée j'ai cru à des propos racistes. J'ai été rassurée en lisant l'article d'apprendre qu'il s'agit en fait d'inciter les personnes de nationalités étrangères à ne pas venir travailler un certain jour, afin que les gens prennent conscience de leur utilité en tant qu'acteurs économiques et que leur absence fait défaut. Je ressens la même situation, quoiqu'on en dise je faisais ma part de boulot, et en mon absence il faut palier aux heures que je faisais. J'ai d'ailleurs été surprise en téléphonant samedi pour prévenir de ma prologation de tomber sur superman en personne, normalement il ne travaille pas le samedi (bah oui, à la prépa c'est moi uniquement ce jour-là).

Carimbo_100101 plumes_paon_peintes_bg
Plumes de paon peintes

J'ai repris la batterie, ça me permet de me contraindre à une régularité, et j'y passe toute mon énergie négative. Je retravaille ma voix aussi, j'ai un projet pour la fin de l'année. Je pense me remettre un peu au sport aussi, rien de bien violent, des abdos, un peu de danse et de muscu, histoire de reprendre une petite hygiène de vie et récupérer un peu de tonus musculaire. Je n'ai rien fait de particulier, la balance n'annonce pas de perte de poids particulière, et pourtant je perds mon pantalon, pas encore assez pour passer au 45, mais en tout cas assez pour avoir pu m'acheter une tenue pour le 31 décembre en ne faisant qu'un magasin et trois essayages, sans aller au rayon "grande taille". Je dois dire que ça remonte franchement le moral, donc je vais continuer sur la lancée.

costume et détails
Ornement qui se fixe dans le dos au niveau de la taille

Je fatigue d'un rien, pourtant je fais des nuits correctes, la plupart du temps complètes, mais par exemple, mercredi j'ai eu une contrariété qui m'a fait pleurer beaucoup, le lendemain dès que les enfants sont partis à l'école je me suis recouchée, et je ne me suis réveillée qu'à 15 heures. J'étais complètement déphasée après.

Carimbo_100101_costume
Ornement de dos

L'émotion est venue de la visite -prévue- de l'assistante sociale et d'une personne s'occupant de l'amélioration de l'habitat. Je n'ai pas du tout accroché avec lui, il est très froid, distant, hautain, je ne l'ai pas vu sourire une seule fois. Après une visite de la maison, il m'a dit "c'est insalubre" mais très honnêtement je n'avais pas besoin de lui pour arriver à cette conclusion. Il a dit qu'il évaluait à la louche l'ensemble des travaux à 35-40 000 €, et que là-dessus je pouvais obtenir jusqu'à 27 000€ d'aide. J'ai été scotchée par la somme.

Carimbo_100101_theière
Théière réalisée en mousse

Il m'a annoncée que ma cuisine était trop basse de plafond, et qu'à cause de ça il n'y a pas assez de lumière, il envisage d'y remédier par les travaux (vu qu'au dessus il y a les poutres et en dessous la cave, je ne vois pas trop comment). Et puis il m'a annoncée que mes wc tels que je les prévoyais ne répondraient pas aux normes d'urbanismes, parce qu'ils ne doivent pas déboucher sur la pièce principale. J'ai attiré son attention sur le fait qu'actuellement les wc sont dans notre pièce à vivre, et que la cloison est assurée par un meuble et une planche, qu'après il y aura une cloison en dalle de platre, les wc seront fermés par une porte (des "vrais wc quoi") et que j'ai même prévu un lavabo dans les dits wc afin qu'on se lave les mains avant de sortir pour ne pas avoir à traverser toute la maison pour le faire.

Carimbo_100101_personnage_bg
Personnage de char

Et bah non, le mossieu ça lui convient pas parce que "ça ne correspond pas aux normes". J'ai montré les dents quand il m'a dit "si les travaux ne répondent pas à ces normes vous n'aurez pas la subvention". J'adore ce genre de chantage à la connerie, j'ai exprimé clairement que je n'aimais pas qu'on me carotte comme ça. Quand je lui ai demandé quelle solution il envisageait vue la configuraion des lieux, il m'a dit sans état d'ame qu'il serait possible de casser la salle de bain pour tout revoir de façon à ragencer le bloc sanitaire autrement, juste pour que les wc ne débouchent pas dans la pièce principale.

Donc en résumé, il veut casser la cuisine, pièce qui est quasiment finie, et dans laquelle je me suis beaucoup investie (demain je vous mettrai des photos, j'ai le flemme de fouiller ce soir), et il veut casser la salle de bain, pièce qui est quasiment finie, il restait un pan de carrelage à faire et les dalles de polystyrène à mettre au plafond. Il m'a dit "vous arrêtez tout tant que je ne suis pas revenu avec le technicien". Si vous saviez comme j'ai eu envie de le mettre dehors. C'est pour les enfants que je ne l'ai pas fait, parce que je ne peux pas passer à côté d'une telle occasion de voir mes travaux avancer et leurs conditions de vie s'améliorer. Mais n'empêche que j'ai bien les boules, surtout quand j'ai évoqué le gaspillage de temps et d'argent en cassant des choses que nous avons déja faites, et de m'entendre dire "oui mais si c'est pas vous qui payez, quelle importance?"... ou comment claquer bêtement de l'argent public pour une norme d'urbanisme, d'ailleurs à part "parce que c'est la norme" il n'a pas été foutu de m'expliquer vraiment le raisonnement qui impose ça.

Je vais le laisser faire ses propositions, il parait que je peux quand même valider les travaux, qu'ils ne font rien sans mon consentement ("mais si tu fermes pas ta gu...e t'a pas les 27000€, attention"). Affaire à suivre. Ah oui, l'autre bonne nouvelle (heum) "il faudra que vous quittiez les lieux totalement pendant 4 mois ça sera plus facile pour faire les travaux"... euh... m'sieur... ça vous gène pas que j'aie des gosses qui aillent à l'école et que ce soit pratique qu'on habite à 200 m? Pourquoi faire simple quand on peutfaire compliquer... En plus le brave homme ce qu'il a pas dit c'est que du coup je vois gros comme une maison qu'il va falloir aussi que je vide tout de la baraque, alors que moi j'avais prévu de faire dans l'ordre le toit, l'isolation de l'étage, finir le plancher, pour pouvoir monter tous nos lits la-haut et attaquer le bas. Bref ça promet d'être le gros bocson, je ne sais vraiment pas comment je vais faire pour gérer tout ça en plus du boulot. J'ai intéret à me blinder.

Allez zou, au dodo

00:24 Écrit par Dream' dans Au jour le jour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : maison |  Facebook |

Commentaires

coucou heureuse de te lire et dis donc bien pour le pantalon trop grand ;-) enfin tu me comprends et meme si c pas l'essentiel c tjs un bon point pour le moral! pour les travaux pufffffff je sais pas trop quoi te dire parceque c clair que c un peu du chantage et puis dis donc tu fais comment pour partir 4 mois de chez toi? par contre la somme annoncée m'a scotchée et c vrai que si tu le fais c avant tout pour tes loulous et te sens tu prête à un changement aussi radical? bisous @ trés vite

Écrit par : beedoo2003 | 11/01/2010

Les commentaires sont fermés.