28/06/2014

Visite de la maison des souvenirs, à Maillé (37)

Le 19 juin, j'ai accompagné les élèves de CM2 lors d'une sortie pédagogique, destination Maillé. C'est une ville de mon département, j'en avais entendu parler sans en connaître vraiment l'histoire, que j'ai découverte avec beaucoup d'émotions ce jour-là.

Maillé est une ville qui se trouvait en zone occupée lors de la seconde guerre mondiale. Un camp militaire allemand avait été installé dans une ville voisine,à Nouâtre. Le 25 août 1944, alors que Paris fêtait sa libération, des soldats allemands ont fait irruption à Maillé, tirant à vue sur tout ce qui passait à leur portée, hommes, femmes, enfants, animaux... Ils ont semé la mort sur leur passage durant toute la matinée. Puis des canons ont été postés sur les collines environnantes, tirant à 80 reprises sur les maisons du village. 124 personnes ont péri ce jour-là, âgées de 3 mois à 89 ans.

Lors de notre visite, un homme de 80 ans, Serge Martin, nous a racontés cet effroyable drame. Il avait alors 10 ans, et ne doit son salut qu'au fait de s'être trouvé en vacances chez ses grand-parents à la place de son frère qui refusait d'y aller.

Nous avons vu un reportage nous présentant plusieurs personnes, enfants à l'époque, qui ont réussi à s'enfuir, parfois grâce au sacrifice de leurs parents qui se sont interposés. Tous restent marqués à jamais par cette journée où leur vie a basculé. Tous aimeraient savoir ce qui s'est passé, savoir qui a commandité cette horreur. La veille, quelques résistants de passage dans la ville ont tiré sur des allemands, sans qu'aucun ordre ne leur en soit donné. C'est peut-être l'origine de cette expédition punitive, comme le laisse entendre un mot manuscrit retrouvé sur l'un des corps. Aucune certitude, juste des suppositions.

message_Maille.jpg

Mot trouvé sur un corps

 

- Liens complémentaires:

Site réalisé par Anne-Christine Roy, une personne qui a survécu au drame http://acroy.perso.neuf.fr/francais.htm

Vidéo: Le massacre de Maillé

Wikipédia: Le massacre de Maillé

 

Il a fallu ensuite reconstruire le village, se reconstruire, mais au lendemain de la guerre, même avec de l'argent il n'y avait plus grand chose à acheter. Un riche couple américain, touché par cette tragédie, a décidé d'aider les habitants de Maillé, ils ont importé des Etats-Unis de la vaisselle, des meubles, des vêtements. Ils ont offerts aux enfants un voyage à Paris, en train, puis en car escortés par des motards.

Lors de notre visite, l'après-midi nous nous sommes rendus au cimetière pour déposer des fleurs aux pieds de la plaque commémorative, et observer une minute de silence. Les élèves ont été sensibles à ce qu'ils ont vu et entendus, M Martin avait à peu près l'âge qu'ils ont au moment des faits. Certains ont pleurés.

Moi aussi cela m'a beaucoup touchée, j'ai été et suis encore traversée par une foule de questions. Il est important de ne pas oublier ce qui a été fait pendant la guerre, pour que plus jamais un tel drame, ou pire encore, ne puisse se reproduire. J'ai beaucoup de respect pour les personnes qui ont survécu, et parlent pour que cette histoire ne tombe pas dans les oubliettes. Mais quelle souffrance que de devoir sans cesse la raconter aux personnes qui viennent visiter la maison du souvenir, au nom de la mémoire et de la paix.

2014_06_19_Maille 658.jpg

Et puis, comment voit-on la vie quand on est passé au travers de cette journée ? L'amertume est-elle une des composantes du quotidien, a-t-on envie plus que quiconque de vivre, s'impose-t-on le devoir de réussir, de vivre heureux quoiqu'il arrive parce que ce jour-là on a survécu ?

 

Je reste marquée par cette visite, quelque chose en moi a changé.

Commentaires

J'ai ressenti la même chose que toi, lorsque je suis allée à Oradour-sur-Glane, même émotion, même malaise. Ne jamais oublier. Plus jamais ça!

Écrit par : marie | 08/07/2014

Les commentaires sont fermés.